Recrutement : « Sortons du cadre »

Le 4 avril dernier s’est tenu à l’Open Brest Campus la 1ère Rencontre entreprises de la Pool, co-organisée avec un groupe d’étudiants.

Une cinquantaine de chefs d’entreprises, professionnels et profils de notre vivier de compétences étaient présents pour échanger sur la thématique :  “Comment recruter en sortant des cases”.

Après une présentation de la Pool co-animée par Muriel Bougourd et les étudiants, nous avons invité tous les participants à rejoindre deux ateliers thématiques:

Atelier 1: « De l’expertise à temps partiel, c’est possible? » animé par Sandrine Laouenan, Spécialiste en formation continue en entreprise.

Le travail a temps partiel  a une image négative (précarité, manque de qualification, problèmes de planning, …), mais peut rester une véritable opportunité pour les salariés. Toute la question réside dans le choix ! Temps partiel choisi ou temps partiel subi! Quand il est choisi, c’est une chance pour les entreprises en croissance ou TPE PME qui n’ont pas besoin d’un temps plein, ni même d’un mi temps.  

Pour les salariés, travailler à temps partiel choisi dans plusieurs entreprises est une manière d’acquérir beaucoup plus de connaissances, d’expériences et de les transposer. C’est une culture d’entreprise qu’il faut acquérir à chaque fois, avec son histoire et ses pratiques. Certes le temps partiel partagé n’est pas fait pour tout le monde. Il faut avoir envie de changement, d’évolution, faire preuve de curiosité !

Ces “supers profils”, comme les appellent certains,  doivent s’adapter à chaque entreprise, c’est une richesse à saisir par l’employeur. »

Certains s’interrogent sur les limites d’un temps partiel : compétences expertes oui, manager non !” ou sur leur champ d’intervention “ tous les profils ? “, et sur la dimension juridique et concurrentielle. Ces questions de confidentialité et de concurrence sont capitales. Un salarié est soumis au devoir de confidentialité dans son contrat d’embauche et n’est  jamais partagé entre deux entreprises potentiellement concurrentes.

En conclusion , le succès de la mise en place de temps partiels repose surtout sur un bon diagnostic des besoins,  une communication voire une véritable pédagogie ( le temps partiel est de plus en plus un choix !) et une phase d’intégration accompagnée par toutes les parties prenantes.

Le salarié “nomade internalisé” développe quant à lui son ’employabilité (plus de compétences, plus d’expériences). Il peut également interroger avec bienveillance les pratiques de l’entreprise où il intervient, notamment quand il s’agit de toutes petites entreprises, et être force de proposition.

Atelier 2 : « Profils atypiques hybrides, on en parle ? » animé par Peggy Allard, coach des “Atypiques Authentiques”  http://peggy-allard.com/


Avant tout, comment définir un profil atypique ?

« Parcours non linéaire, mouton à 5 pattes, couteaux suisse, multi-compétences, originalité, ou éternel insatisfait…? »


Pour certains, le profil atypique fait peur aux recruteurs, « restera-t-il dans l’entreprise ? c’est une prise de risque ! » certains pensent qu’ils sont trop décalés (difficulté d’intégration, ils se lassent vite, trop hors “du moule”).

Pour d’autres, ces profils sont au contraire un atout pour l’entreprise ?
Ces compétences  sont « adaptables, multi-tâches, curieuses, elles apportent un nouveau souffle… » “ouverture sur de nouveaux marchés”

Alors que faire pour mieux les intégrer et les garder ?

« Il faut que les entreprises se recentrent sur l’humain ; multiplier les échanges de postes pour que les salariés ne se figent pas ; former les managers à la gestion de ces profils atypiques ; optimisation des actions communes… » repenser la valorisation de ses compétences, hors diplômes”.

Et nous avons enchainé par un Speed meeting entre entreprises, candidats et partenaires de la Pool. Un franc succès!!!

Merci à toutes les personnes présentes (entreprises, candidats, partenaires, associés) pour leur disponibilité, leur implication et leur enthousiasme.

De nombreuses pistes de réflexion et surtout d’actions ont été apportées par cette première rencontre réussie.

Remerciements  à la direction de Brest Open Campus pour son accueil, aux étudiants Adidja SAINDOU Christophe Thiec Benoît Moutou, Frédérique Huet et Benoît Philippe pour leur implication, et aux partenaires/associés de la Pool : Gaelle Allain-Thomas, Peggy Allard, Sandrine Laouenan et Laetitia Faudot pour leur investissement.