L'actualité de la Pool

Articles, infos, portraits.
La Pool rencontre ses candidats !

La Pool rencontre ses candidats !

 

Depuis deux ans nous avons reçu près de 400 candidatures à la Pool : des profils variés, riches et motivés, plutôt expérimentés.

Depuis longtemps nous en parlions : il faut les réunir, les rencontrer, échanger avec eux.  Parce qu’on est bien plus qu’un cv, qu’une liste chronologique d’expériences !

Nous avons donc lancé une invitation et le 22 mars nous nous retrouvions avec près de quarante candidats (demandeurs d’emploi, travailleurs à temps partiel subi, salariés en transition professionnelle, travailleurs en activités hybrides, curieux, …)
Une fois expliqué la démarche de la Pool, nous leur avons donné la parole sur : leur vision de la Pool, du temps partagé,  leur envie de travailler autrement, la réalité des recrutements aujourd’hui…

Ils ont parlé de : valeurs, innovation sociale, recherche de sens, partage, transmissions et valorisation de compétences, mais aussi difficultés de parler avec authenticité aux recruteurs, des nouvelles envies qui les animent dans la façon de travailler (en temps partiel choisi, en temps partagé, en management agile, …)

Trois ateliers en sous groupe ont permis de faire émerger des questions plus ciblées:

1 Le CV idéal c’est quoi ?

Ou “Tout ce que vous avez toujours eu envie de mettre dans votre cv sans jamais oser le faire”. le but évidemment : cassez les codes ! Comment se présenter autrement ? Comment mettre plus de soi dans une candidature ?

2 Tous patrons !

En se mettant dans la peau des chefs d’entreprises imaginez ce que ceux ci veulent entendre et apprendre sur la Pool et ses candidats. Comment faire envie de recruter via la Pool ?

3 Comment la Pool parle de vous ?

Car oui nous présentons les profils de notre vivier de compétences à nos entreprises adhérentes mais comment les candidats ont-ils envie qu’on parle d’eux.

Ici aussi la créativité collective était au rendez-vous. Idées osées, suggestions, propositions concrètes.

Des questions ont surgi également : Pourquoi un employeur est quasiment aussi stressé qu’un candidat lors d’un recrutement ?

Pourquoi ces peurs de “se tromper”, de “tomber sur la mauvaise personne” ou pire de “se faire avoir” ont fini par scléroser complètement le recrutement aujourd’hui ?

Pourquoi ces candidats aux multiples compétences et riches d’un parcours diversifié sont-ils obligés de gommer des parties d’eux mêmes pour rassurer le recruteur? Ne marche t-on pas sur la tête, s’est-on demandé lors de cette rencontre?

En conclusion, nous remercions tous les participant pour leur implication et motivation. A l’issue de la rencontre, certains candidats se sentent même plus à l’aise pour aller proposer des solutions alternatives comme celles de La Pool, lors d’un entretien d’embauche ou recherche d’emploi.

Nous avons bien entendu l’appel sur l’organisation de rendez-vous réguliers autour de cette envie de travailler ensemble et autrement, en particulier pour faire évoluer les pratiques de recrutement.

Vous désirez rejoindre nos prochains rendez vous réservés aux candidats, inscrivez vous ici : formulaire .

Vous voulez rejoindre notre vivier de compétences ? Envoyez votre candidature sur emploi@lapool.fr

1ère Rencontre « Entreprises » de la Pool à BrestOpenCampus

1ère Rencontre « Entreprises » de la Pool à BrestOpenCampus

Recrutement : « Sortons du cadre »

Le 4 avril dernier s’est tenu à l’Open Brest Campus la 1ère Rencontre entreprises de la Pool, co-organisée avec un groupe d’étudiants.

Une cinquantaine de chefs d’entreprises, professionnels et profils de notre vivier de compétences étaient présents pour échanger sur la thématique :  “Comment recruter en sortant des cases”.

Après une présentation de la Pool co-animée par Muriel Bougourd et les étudiants, nous avons invité tous les participants à rejoindre deux ateliers thématiques:

Atelier 1: « De l’expertise à temps partiel, c’est possible? » animé par Sandrine Laouenan, Spécialiste en formation continue en entreprise.

Le travail a temps partiel  a une image négative (précarité, manque de qualification, problèmes de planning, …), mais peut rester une véritable opportunité pour les salariés. Toute la question réside dans le choix ! Temps partiel choisi ou temps partiel subi! Quand il est choisi, c’est une chance pour les entreprises en croissance ou TPE PME qui n’ont pas besoin d’un temps plein, ni même d’un mi temps.  

Pour les salariés, travailler à temps partiel choisi dans plusieurs entreprises est une manière d’acquérir beaucoup plus de connaissances, d’expériences et de les transposer. C’est une culture d’entreprise qu’il faut acquérir à chaque fois, avec son histoire et ses pratiques. Certes le temps partiel partagé n’est pas fait pour tout le monde. Il faut avoir envie de changement, d’évolution, faire preuve de curiosité !

Ces “supers profils”, comme les appellent certains,  doivent s’adapter à chaque entreprise, c’est une richesse à saisir par l’employeur. »

Certains s’interrogent sur les limites d’un temps partiel : compétences expertes oui, manager non !” ou sur leur champ d’intervention “ tous les profils ? “, et sur la dimension juridique et concurrentielle. Ces questions de confidentialité et de concurrence sont capitales. Un salarié est soumis au devoir de confidentialité dans son contrat d’embauche et n’est  jamais partagé entre deux entreprises potentiellement concurrentes.

En conclusion , le succès de la mise en place de temps partiels repose surtout sur un bon diagnostic des besoins,  une communication voire une véritable pédagogie ( le temps partiel est de plus en plus un choix !) et une phase d’intégration accompagnée par toutes les parties prenantes.

Le salarié “nomade internalisé” développe quant à lui son ’employabilité (plus de compétences, plus d’expériences). Il peut également interroger avec bienveillance les pratiques de l’entreprise où il intervient, notamment quand il s’agit de toutes petites entreprises, et être force de proposition.

Atelier 2 : « Profils atypiques hybrides, on en parle ? » animé par Peggy Allard, coach des “Atypiques Authentiques”  http://peggy-allard.com/


Avant tout, comment définir un profil atypique ?

« Parcours non linéaire, mouton à 5 pattes, couteaux suisse, multi-compétences, originalité, ou éternel insatisfait…? »


Pour certains, le profil atypique fait peur aux recruteurs, « restera-t-il dans l’entreprise ? c’est une prise de risque ! » certains pensent qu’ils sont trop décalés (difficulté d’intégration, ils se lassent vite, trop hors “du moule”).

Pour d’autres, ces profils sont au contraire un atout pour l’entreprise ?
Ces compétences  sont « adaptables, multi-tâches, curieuses, elles apportent un nouveau souffle… » “ouverture sur de nouveaux marchés”

Alors que faire pour mieux les intégrer et les garder ?

« Il faut que les entreprises se recentrent sur l’humain ; multiplier les échanges de postes pour que les salariés ne se figent pas ; former les managers à la gestion de ces profils atypiques ; optimisation des actions communes… » repenser la valorisation de ses compétences, hors diplômes”.

Et nous avons enchainé par un Speed meeting entre entreprises, candidats et partenaires de la Pool. Un franc succès!!!

Merci à toutes les personnes présentes (entreprises, candidats, partenaires, associés) pour leur disponibilité, leur implication et leur enthousiasme.

De nombreuses pistes de réflexion et surtout d’actions ont été apportées par cette première rencontre réussie.

Remerciements  à la direction de Brest Open Campus pour son accueil, aux étudiants Adidja SAINDOU Christophe Thiec Benoît Moutou, Frédérique Huet et Benoît Philippe pour leur implication, et aux partenaires/associés de la Pool : Gaelle Allain-Thomas, Peggy Allard, Sandrine Laouenan et Laetitia Faudot pour leur investissement.

 

 

 

 

 

Recrutement : « Sortons du cadre »

Recrutement : « Sortons du cadre »

Depuis deux ans, La Pool propose à ses entreprises adhérentes, des solutions pour travailler et recruter autrement. Pourquoi ? Quelles solutions? Comment ?

Pour ce premier rendez-vous nous invitons les entreprises du territoire (tout statut, tout domaine d’activité), à échanger autour de leurs problématiques quotidiennes, de leurs besoins urgents et concrets, notamment en matière de recrutement.

Pourquoi de plus en plus d’entreprises disent qu’elles n’arrivent pas à recruter aujourd’hui ?

Rendez-vous 

Le mercredi 4 avril de 17h à 19h30 à Brest

Brest Open Campus – 475 rue Joséphine Pencalet – Brest

Inscription indispensable via le lien suivant :  https ://goo.gl/forms/aFJAIY8Cfid8gHIl2

Au programme :

  • Accueil et présentation de Brest Open Campus
  • Présentation (rapide) La Pool en plénière
  • Atelier 1 : Des profils compétents à temps partiel, c’est possible ?
  • Atelier 2 : Les parcours atypiques, on en parle ?
  • “Speed meeting” entre les participants => Responsables d’entreprises et candidats(es) du vivier de compétences de La Pool.
  • Et…un temps de convivialité autour d’un verre !

Cet évènement est organisé dans le cadre de « Project room » de Brest Open Campus, qui réunit grandes écoles spécialisées : IFAG, EPSI, SUP’DE COM et IEFT.

Contact : Muriel Bougourd, Présidente de SAS SCIC La Pool / 06 08 30 21 27

muriel.bougourd@lapool.fr / www.lapool.fr

 

Entreprenariat et/ou salarié ?

Entreprenariat et/ou salarié ?

Alors qu’on parle beaucoup en ce moment des nouvelles formes d’emploi et du futur du travail, on retrouve dans cet article les « hybrides ». On les rencontre souvent à la Pool ces « entrepreneurs » qui alternent avec le salariat ou qui mènent de front les deux activités… On ne doit pas opposer les deux statuts ils sont complémentaires et ils permettent une plus grande adaptabilité, une ouverture…
Ainsi, on parle alors d’un cycle du travail alternant des périodes de salariat et d’expériences entrepreneuriales.
Dans ces deux modes, on retrouve une préoccupation commune pour une meilleure gestion de son temps (temps pro/perso…)… mais aussi une tendance très actuelle : la recherche de sens…

Article publié sur The Conversation : Entreprenariat alterné : en finir avec le mythe d’une société post-salariale.

Et si l’avenir de l’économie collaborative était …. la coopérative

Et si l’avenir de l’économie collaborative était …. la coopérative

« Derrière ces deux mots lexicalement proches se cachent pourtant des mouvements historiques, des analyses théoriques, des figures et des enjeux différents. Alors que l’économie collaborative est actuellement en pleine expansion, notamment grâce à la démocratisation des nouvelles technologies, l’économie coopérative, plus anciennement structurée, fait un retour sur le devant de la scène politique et économique depuis la crise des subprimes de 2008. Assumant leurs logiques de transformations plus ou moins radicales des modèles économiques libéraux classiques, ces deux économies couplées pourraient changer profondément notre façon de commercer et plus encore la société dans son ensemble… »

Un article passionnant signé Samuel Cohen de France Barter publié sur le site du Journal du net, nous parle colaboratif et coopérative, troc, échage et donc barter… à lire ici : Pour l’émergence d’une société collaborative et coopérative

Anniversaire de l’IAE Brest

Anniversaire de l’IAE Brest

Le 30 mai dernier, l’IAE fêtait ses 15 ans au centre des Capuçins à Brest autour du thème de l’économie collaborative. On a parlé travail, ubérisation et économie collaborative au cours d’une table ronde à laquelle a participé Muriel Avrit, directrice de La POOL.

La Pool a accueilli les curieux et curieuses que son stand  aux côtés de  l’ADESS, Entreprendre au Féminin Bretagne, Open Factory (FabLab de l’UBO), le Village by CA et ARKEA.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer